01 août 2009

Llegada a Lima

Ca y est! Bien arrivée à l'autre bout du monde.

J'avais plusieurs petites peurs avant d'arriver ici, je suis maintenant plutot rassurée:

- Peur n°1: Les péruviens sont petits. Et les péruviennes petites et maigres. Résultat, j'ai l'air d'une géante et toutes les fringues sont minuscules.

Et finalement non. Les péruviens ne sont en effet pas très grands mais pas non plus des lilliputiens et les filles sont pour la grande majorité (très) bien enrobées. Donc même si je détonne un peu avec ma gueule toute blanche et ma serpillère sur la tête, je ne dépasse pas tout le monde de 20cm (de haut ou de large.) (Juste dans les toilettes publiques, le haut de ma tête dépasse légèrement au dessus du mur.)

- Peur n°2: Les très grosses araignées.

Y'en a pas! Pas de moustiques non plus. Faut bien qu'il y ait un avantage à respirer un bon air frais parfumé au pot d'échappement.

- Peur n°3: Les chauffeurs de taxi. Ils profitent de ma grande naïvité touristique pour me rouler.

Ils le font sûrement mais je ne m'en rends pas compte, du coup c'est pas grave. Le prix du taxi est tellement bas par rapport à la France que même s'ils me font payer le double du tarif péruvien je suis contente. En plus ceux que j'ai rencontrés étaient plutôt sympas, même s'ils parlaient beaucoup trop vite. En cas d'incompréhension, remuer la tête et sourire, ça marche bien.

- Peur n°4: Je vais me les peler.

Bah oui, fait froid. Sensation de froid du moins, avec l'humidité. Le matelas de l'auberge en est moite. En plus Lima est couverte par une épaisse couche de nuages qui ne partira, paraît-il, que dans quelques mois. Ajoutons à cela le nuage de pollution, et on ne voit pas grand chose. On a quand même aperçu une mini montagne (les Andes!!!!!) au loin aujourd'hui.

- Peur n°5: Ne pas réussir à me faire cracher dessus par un lama.

J'ai aperçu mes premiers lamas aujourd'hui. En bronze, certes, mais il faut bien commencer quelque part. Je garde donc espoir, le prochain lama en chair et en os que je croise je lui tire la barbichette.

Bref, Lima est loin de correspondre à tous les clichés que j'avais en tête. Elle a l'air de se laisser découvrir lentement. J'ai hâte.

Posté par Sonia la rousse à 23:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Llegada a Lima

Nouveau commentaire